Un « OVNI littéraire » pour cet été • Nous ! Le livre

Si l'envie de lire cet article ne vous enjaille pas, je vous invite directement à cliquer ici -> Nous !

Salut c’est Romain, j’ai 18 ans et je suis étudiant en prépa pour rejoindre une grande école de commerce l’année prochaine. Lors de mes vacances d’été en 2017, alors que j’ai passé une année folle en aventure avec une campagne électorale inédite dans l’histoire de notre pays, je me lance un défi : celui d’écrire un livre.

Je m’étais posé une question toute bête au départ :

Pour quel monde je veux me battre ? Pour quel intérêt ? Comment se battre ? Pourquoi je veux me battre ?

Alors oui je vous l’accorde, l’idée du combat dans un livre est radicale et violente. J’ai vite fini par parler d’engagement, c’est plus soft et moins trash.

Un « OVNI littéraire » ?

Au bout du compte, c’est un véritable « OVNI littéraire » que tu as conçu.

Propos recueillis par un proche après avoir lu le manuscrit. Et il n’a pas tort car il y a des références au rap, il n’y a pas de chapitres, il y a une suite après la fin, une to-do-list, des recommandations de chaînes Youtube et le tout en constatant des phénomènes sociétaux liés à la micro-économie. Ce n’est pas l’essai du siècle évidemment, mais c’est une véritable expérience rédactionnelle, en espérant que ce soit une bonne expérience de lecture pour vous.

NOUS ! écrit par Romain Can

Couverture

C’est une expérience enrichissante qui débute cet été. La question somme toute assez simple « Comment voit-on la société de demain ? » était la problématique parfaite pour répondre à mes interrogations sur l’importance de l’engagement dans ce livre. En effet, pour pouvoir concevoir une société qui nous convient, seul l’engagement finalement peut être source de consécration. Tout le livre s’est fait sans expérience concrète hormis un faible engagement politique et associatif. J’ai écris ce livre bien que je sois sans diplôme hormis un baccalauréat (et un brevet des collèges mdr), j’ai 18 ans je vous le rappelle.

Au départ, je voulais simplement faire comme tous les essayistes qui expriment leur avis sur la société : annoncer clairement mes idées et proposer des solutions cohérentes. J’ai vite changé d’avis notamment parce que je ne me voyais pas utiliser des termes complexes. Je ne suis pas un docteur en sociologie quand même.

J’ai alors réfléchi dans un premier temps à ce qu’était notre société actuellement. C’est ainsi que s’est manifestée dans ma réflexion des mutations profondes de la société par décennie. En gros, notre société change considérablement à chaque décennie.

De quoi parle le livre ?

C’est pour cela que dans un premier temps, je fais le constat d’une société en pleine mutation depuis les années 2010, au lendemain de la crise des subprimes. Le pouvoir d’achat des ménages a considérablement baissé et pourtant, notre volonté de satisfaire nos besoin n’a pas changé. On a alors modifié nos modes de consommation pour satisfaire autant nos besoins sans pour autant

De cette expérience sociale, les consommateurs sont devenus de véritables consom’acteurs car ils se sont aperçus que la société changeait en fonction de leur mode de consommation. Bio la botte de carotte, vegan le steak, gluten-free le gâteau et équitable le café. Voilà ici une liste non exhaustive d’exigence des individus dans les années 2010. Car la société entière change à travers la consommation, j’ai imaginé ce que pouvait devenir la société vers 2020.

Vous voulez en savoir plus ? Cliquez ici -> Nous ! Le livre de Romain Can